Fenêtre & porte-fenêtre

Les fenêtres et les portes vitrées font partie des principaux dissipateurs de chaleur vers l'extérieur. Elles sont 3 à 7 fois moins isolantes qu'un mur plein. Ce phénomène est dû à la bonne conductivité du verre et aux fuites d'air autour du châssis. Outre l’esthétique, les critères de choix devront prioritairement s'orienter vers le confort et le gain d'économie d'énergie.

Unités de mesure d'isolation employées pour les fenêtres et portes vitrées

Face aux anciens modèles, la plupart des fenêtres actuelles sont bien étudiées pour réduire cette perte de chaleur. Pour apprécier leurs performances, on utilise généralement deux unités de mesure : Uw et Ug.

Uw

Il s'agit du coefficient mesurant 'isolation de la fenêtre complète (vitrage + ouvrant + dormant). Plus celui-ci est petit et plus important sont les performances d'isolation. Soumis à réglementation, le coefficient doit être égal ou inférieur à 2,3. Toutefois pour un vrai gain de confort et d'économie, il devra être égal ou inférieur à 1,6.

Ug (autrefois K)

L'Ug est le coefficient d'isolation du vitrage seul. À, l'instar de l'Uw, plus le coefficient est faible et plus l'isolation thermique du vitrage est performant.

Vitrage simple et double vitrage des menuiseries

Les vitrages comportent aujourd'hui différentes capacités. La première est l'isolation qui est en relation directe avec son épaisseur.

Vitrage simple et survitrage

Comme son nom l'indique, il s'agit d'une vitre simple à poser. L'épaisseur la plus répandue est de 4 mm. Ses performances sont limitées et se rapprochent de celles d'un mur fin en parpaing sans isolation. Ainsi, elle ne protège que du vent et des courants d'air. 
Pour améliorer ces performances à moindre frais, il est possible d'avoir recours au survitrage. Cette technique consiste à poser une deuxième vitre avec des profilés dotés d'un joint d'étanchéité double lèvre sur le châssis existant. Un verre de 4 mm est suffisant pour augmenter le confort thermique et 6 mm pour ajouter un gain en isolation acoustique. Toutefois, il faudra veiller à la charge supplémentaire de cette installation pour ne pas risquer un affaissement de la fenêtre ou de la porte vitrée.

Vitrage double ou triple

Le double vitrage vient des pays nordiques. C'est l'espace entre deux vitres rempli d'un gaz sec (air, argon, krypton) qui assurent la qualité de l'isolation. Cette technique est astucieuse, car elle permet d'avoir une fenêtre plus épaisse en optimisant le poids total du vitrage et en parant les effets de la pression atmosphérique. En effet, si on superpose deux vitres simplement avec du vide (sans gaz), celles-ci risquent d'imploser.

Rubriques

Questions / réponses

Poser une question

Copyright Benbob Labs 2012. Tous droits réservés. Hébergement par OVH. Powered by IMS Benbob Labs