Comment choisir un lave-vaisselle

Il existe une multitude de modèles de lave-vaisselle. Le premier critère de choix peut être aiguillé par le type de votre cuisine.

En effet, s'il faut l'intégrer (c'est-à-dire l'encastrer), il y a deux solutions : le lave-vaisselle intégrable ou semi-intégrable (semi-encastrable).


Lave vaisselle intégrable

Ces modèles proposent un panneau de contrôle complètement dissimulé. Il faut ouvrir la porte pour accéder au panneau de contrôle qui se trouve généralement sur le champ de la porte du lave-vaisselle. 

C'est le plus moderne et répandu. Cependant, attention avant de se laisser tenter. Si ce lave-vaisselle vient en remplacement d'un lave-vaisselle qui était semi-intégrable (panneau de contrôle visible sans ouvrir la porte), alors il faudra une nouvelle porte d'habillage. Cela risque d'être un problème si votre cuisine date et que le modèle n'existe plus chez votre fournisseur. 

 

Lave-vaisselle semi-intégrable (semi-encastrable)

Ces modèles proposent un accès direct au panneau de contrôle. Le haut de la porte du lave-vaisselle est plus épais (environ 2 cm) afin de pouvoir poser une porte d'habillage (environ 18 mm). Ainsi seul le panneau de contrôle reste visible de face. 

 

Lave-vaisselle en pose libre

Ces modèles ne demandent aucun habillage. Vous pouvez poser librement votre lave-vaisselle qui possède une porte avec une belle finition. Cependant, ils ne sont pas adapter pour les cuisines intégrées (aération, dimensions, etc.).

 

Outre l'esthétique et le type de pose, il y a d'autres critères importants à prendre en compte : le nombre de couverts, la quantité d'eau nécessaire à un cycle de lavage et la consommation d'énergie.

 

Voici d'autres conseils qui peuvent vous aider dans votre choix.

 

Améliorer le résultat du lavage

un adoucisseur d'eau intégré au lave-vaisselle : il améliore en effet le résultat. Le dépôt de calcaire est minimisé et le résultat plus net. Bien entendu, si vous possédez déjà un adoucisseur d'eau ou une eau peu calcaire, il n'est pas utile.

des témoins pour le liquide de rinçage manquant et le sel manquant : cela permet de savoir quand remplir à nouveau les bacs pour un résultat optimum. Plus besoin de retrouver sa vaisselle dans un état catastrophique avant d'intervenir.

 

Plus économe

  • une arrivée d'eau chaude : si vous en possédez une pour l'installation du lave-vaisselle, cela diminuera la facture d'électricité et augmentera sa résistance.
  • un programme différé : cela permet de programmer son lave-vaisselle en fonction des heures creuses EDF pour encore plus d'économie.
  • un programme demi-charge : celui-ci permet d'adapter la consommation d'eau et d'électricité en fonction du taux de remplissage. 

 

Plus de place pour la vaisselle

  • un moteur à induction : le moteur est plus plat et permet de proposer davantage de place pour la vaisselle.
  • un panier réglable en hauteur et/ou des picots rabattables : cela permet d'adapter les rangements en fonction de la taille de la vaisselle. Il est ainsi plus facile de remplir le lave-vaisselle en fonction de son usage.

 

Les programmes du lave-vaisselle

Voici les programmes les plus couramment proposés :

  • Prélavage : pour tremper votre vaisselle en attendant de lancer un cycle de lavage complet. Cela permet de ne pas laisser sécher la saleté et diminuer les odeurs
  • Éco : pour une vaisselle peu sale et pas trop chargé (environ 40°C) 
  • Auto normal / quotidien : pour une vaisselle sale et chargé (environ 60°C)
  • Intensif : pour une vaisselle très sale notamment les casseroles qui ont accroché (60 à 75°C). Plus c'est élevé et plus le résultat est visible. Cependant, cela n'est pas adapté à la vaisselle fragile comme la porcelaine et le verre. Il y a des risques de dégradation.
  • Intuitif / automatique : doté de capteurs, c'est le lave-vaisselle qui adapte le bon programme.
Par Ony le

Commentaires

Copyright Benbob Labs 2012. Tous droits réservés. Hébergement par OVH. Powered by IMS Benbob Labs